Les meilleurs tensiomètres pour la maison

Un tensiomètre familial fiable peut être un outil essentiel de gestion de la santé. Pouvoir mesurer la tension et ses variations permet de vérifier l’évolution d’une maladie : c’est son utilité première. Mais il permet également de surveiller sur le long terme une éventuelle modification de la tension et ainsi participe à la prévention générale de la santé.

Nous pensons que le Beurer BM55 est le meilleur appareil pour surveiller la pression artérielle à domicile. Nous le trouvons fiable, facile à utiliser et à lire, et confortable sur toutes les tailles de bras.

Le meilleur tensiomètre à domicile

Ce tensiomètre fournit des lectures cohérentes, est facile à utiliser, est livré avec un brassard qui peut s’adapter à la plupart des bras, et possède un grand écran rétro-éclairé. Il offre également une grande capacité de stockage des données sur l’appareil pour deux utilisateurs maximum.

Le Beurer BM55 a tout ce que nous voulons dans un tensiomètre : il est validé par les trois sociétés médicales prioritaires de l’American Heart Association, il a la capacité de détecter un battement de cœur irrégulier et la possibilité de faire une moyenne de trois lectures, et il se présente dans le design le plus attrayant que nous ayons trouvé avec un écran rétroéclairé facile à lire. Le brassard réglable du BM55 peut s’adapter à la plupart des bras, et l’appareil peut stocker les mesures pour deux utilisateurs.

Un tensiomètre simple pour jusqu’à quatre utilisateurs

Fiable et facile à utiliser, ce tensiomètre sans fioriture peut enregistrer les mesures de la tension artérielle de quatre personnes au maximum, et son brassard réglable peut s’adapter à la plupart des bras.

L’UA-767F d’A&D est un appareil encombrant par rapport à l’élégant BM55, et il n’a pas d’écran rétro-éclairé, mais il est cohérent, facile à utiliser et est livré avec un brassard confortable. Bien qu’il n’y ait aucun moyen de transférer les données de l’appareil à un ordinateur ou à un appareil mobile, ce tensiomètre est la seule option que nous avons sélectionnée avec la possibilité de stocker les mesures de la pression artérielle pour un maximum de quatre personnes.

Un tensiomètre intelligent pour le transfert de données sans fil

Parmi les tensiomètres compatibles Bluetooth qui peuvent transmettre des données sans fil à une application, ce tensiomètre est notre préféré. Il est cohérent et assez facile à utiliser, mais bien que l’écran d’affichage soit rétroéclairé, il est petit et peut être difficile à lire.

Si vous préférez un tensiomètre qui peut se connecter sans fil à une application, pensez à l’Omron Evolv. Ce monteur est confortable et simple à utiliser et fourni des lectures cohérentes. Cependant, l’écran rétroéclairé est plus petit que celui du BM55 et la politique de confidentialité de l’application associée peut être un obstacle pour certains.

Les tensiomètres que nous recommandons

Un tensiomètre simple pour jusqu’à quatre utilisateurs

Ce tensiomètre fournit des lectures cohérentes, est facile à utiliser, est livré avec un brassard qui peut s’adapter à la plupart des bras, et possède un grand écran rétro-éclairé. Il offre également une grande capacité de stockage des données sur l’appareil pour deux utilisateurs maximum.

Un tensiomètre simple pour jusqu’à quatre utilisateurs

Fiable et facile à utiliser, ce tensiomètre sans fioriture peut enregistrer les mesures de la tension artérielle de quatre personnes au maximum, et son brassard réglable peut s’adapter à la plupart des bras.

Un tensiomètre intelligent pour le transfert de données sans fil

Parmi les tensiomètres compatibles Bluetooth qui peuvent transmettre des données sans fil à une application, ce tensiomètre est notre préféré. Il est cohérent et assez facile à utiliser, mais bien que l’écran d’affichage soit rétroéclairé, il est petit et peut être difficile à lire.

Qui a besoin d’un tensiomètre ?

Environ un Français sur trois souffre d’hypertension artérielle et le même nombre présente des symptômes de préhypertension, c’est-à-dire une pression artérielle supérieure à la normale mais pas encore classée comme élevée. L’hypertension oblige le cœur à travailler plus fort, ce qui représente un fardeau pour le reste de l’organisme. Soixante-dix pour cent des premières crises cardiaques surviennent chez des patients souffrant d’hypertension, tout comme 80 % des premières attaques cérébrales.

L’American Heart Association définit l’hypertension comme une tension systolique supérieure à 130, ou une tension diastolique supérieure à 80 mm Hg chez les adultes de plus de 20 ans, et une préhypertension de 120/80 mm Hg ou plus. Ces chiffres font référence à la pression du sang contre les parois de vos vaisseaux sanguins. Le premier chiffre est la pression systolique, mesurée lorsque le cœur bat ; le second est la pression diastolique, mesurée lorsque le cœur se repose entre deux battements.

De nombreux médecins recommandent l’utilisation d’un tensiomètre à domicile pour aider les personnes à gérer l’hypertension. L’utilisation quotidienne d’un tensiomètre peut aider une personne à suivre sa tension artérielle et l’inciter à se faire soigner en urgence. La surveillance à domicile est également utile pour les patients qui souffrent du syndrome de la blouse blanche, dans lequel le stress de la visite au cabinet du médecin provoque une hausse de la pression artérielle. Cependant, il faut garder à l’esprit que la surveillance à domicile est censée accompagner – et non remplacer – la surveillance régulière par un médecin.

Contrairement à l’hypotension, qui peut provoquer des étourdissements et d’autres symptômes, vous ne pouvez généralement pas ressentir physiquement une pression artérielle trop élevée, c’est pourquoi un contrôle régulier est essentiel pour les patients à risque. Ce groupe comprend les personnes chez qui on a diagnostiqué une hypertension et des affections connexes.

Comment nous avons déterminé les meilleurs tensiomètres

Pour ce guide, nous avons pris en compte les tensiomètres domestiques destinés à être utilisés sur des adultes.

Vous pouvez trouver quatre types de tensiomètres de base pour une utilisation à domicile :

  • les tensiomètres à bras qui se gonflent automatiquement sur simple pression d’un bouton
  • les tensiomètres à bras qui nécessitent que l’utilisateur pompe une poche pour les gonfler manuellement
  • les tensiomètres qui mesurent la pression artérielle au poignet
  • les tensiomètres à doigts

Nous avons choisi de nous concentrer sur les tensiomètres à brassard qui se gonflent automatiquement car, pour la plupart des gens, ils sont plus simples et plus pratiques à utiliser. Nous avons décidé de ne pas examiner les tensiomètres au poignet ou au bout des doigts parce que l’American Heart Association ne les recommande pas, et parce que les grands assureurs ne les remboursent généralement pas pour des raisons de précision. (Vous pouvez également trouver des applications pour smartphones qui prétendent prendre la tension artérielle directement à partir de votre téléphone, mais celles-ci ne sont pas précises, c’est pourquoi nous ne les avons pas incluses dans notre sélection).

L’élément le plus important d’un tensiomètre est sa précision. Celle-ci est déterminée par l’appareil lui-même (appelé sphygmomanomètre) et par la taille du brassard ; si le brassard n’est pas de la bonne taille, votre lecture sera faussée. En outre, les conditions dans lesquelles vous mesurez votre pression artérielle – de l’heure de la journée à la position de votre corps, en passant par la caféine – peuvent affecter vos lectures, quel que soit l’appareil.

Malheureusement, la précision de la mesure d’un tensiomètre est notoirement mercurielle – littéralement. Pendant plus d’un siècle, la pression artérielle a été rapportée comme étant la hauteur d’une colonne de ce métal liquide correspondant au moment où des sons subtils pouvaient être entendus pour la première fois via un stéthoscope placé sur le bras (dont la précision était bien sûr limitée par l’ouïe du médecin). Bien que nous nous référions toujours aux mesures de la pression artérielle en termes de mm de Hg (millimètres de mercure), cette technologie a été progressivement abandonnée en raison de préoccupations écologiques et sanitaires. À sa place, les tensiomètres contemporains mesurent la pression fluctuante exercée à travers la peau par l’artère brachiale contre le brassard lorsque celui-ci se dégonfle. Bien entendu, la pression artérielle varie continuellement à chaque battement de cœur. Les fabricants de tensiomètres contemporains ont développé leurs propres algorithmes pour traduire ces oscillations de pression en chiffres qui apparaissent sur l’affichage numérique du sphygmomanomètre.

Il est recommandé de rechercher un tensiomètre qui ne dévie pas de plus de 10 mm Hg de la pression que vous obtiendriez chez un médecin. C’est pourquoi de nombreux médecins qui recommandent la surveillance de la pression artérielle à domicile conseillent aux patients d’apporter leur tensiomètre personnel à la clinique afin de comparer les résultats avec ceux obtenus par un professionnel de la santé utilisant un appareil de qualité hospitalière. Mais comme les tensiomètres des hôpitaux utilisent également leurs propres algorithmes, il ne s’agit pas d’une comparaison directe. Voici le problème : le tensiomètre du patient est testé par rapport au dispositif oscillométrique de la clinique. Vous utilisez un appareil différent qui utilise un autre algorithme. On s’attend donc à ce qu’il y ait au moins une certaine différence entre les deux relevés.

Pour la plupart des gens, les tensiomètres à domicile fournissent des lectures suffisamment précises. À cette fin, la cohérence est presque aussi importante que la précision : pour suivre l’évolution de la pression artérielle dans le temps, il est beaucoup plus important d’obtenir des relevés cohérents que d’obtenir un relevé parfaitement précis à chaque fois. Pour des conseils sur la manière d’obtenir des relevés cohérents, voir le paragraphe Utilisation, entretien et maintenance.

Pour décider des modèles à tester, nous avons suivi la recommandation de l’American Heart Association et avons recherché des tensiomètres qui ont été testés par l’Association for the Advancement of Medical Instrumentation, la British and Irish Hypertension Society et le Protocole international pour la validation des appareils automatisés de mesure de la pression artérielle. Si un tensiomètre n’a pas cette accréditation, il n’est pas nécessairement peu fiable, mais il vaut probablement mieux être accrédité.

Au-delà de l’accréditation, nous avons également réfléchi à :

  • Conception et taille des brassards : Les brassards que vous pouvez faire passer dans votre bras, puis ajuster pour les resserrer, sont généralement plus faciles à manipuler que ceux qui nécessitent un enroulement, c’est pourquoi nous avons donné la priorité à ceux-là. Comme une lecture précise dépend en partie de la taille exacte du brassard, nous avons également cherché des modèles avec des brassards ajustables dans une large gamme de tailles disponibles.
  • Stockage des données sur l’appareil : Pour suivre l’évolution de la santé dans le temps, il faut disposer de points de données adéquats à examiner. Nous avons recherché des modèles capables de stocker des données pendant au moins quelques semaines (et nous avons examiné si un appareil donné pouvait stocker des données pour plus d’une personne).
  • Détection des battements de cœur irréguliers : Les irrégularités constantes du pouls sont un sujet dont vous devriez discuter avec votre médecin, c’est pourquoi nous avons considéré que c’était un avantage si un tensiomètre pouvait les détecter.
  • Lisibilité de l’écran : Nous avons recherché des écrans de grande taille, faciles à lire, et nous avons donné la priorité aux écrans rétro-éclairés, qui sont plus faciles à voir dans l’obscurité.
  • Source d’alimentation : Certains tensiomètres fonctionnent sur des piles remplaçables, tandis que d’autres peuvent être rechargés via USB.
  • Conditions de garantie : L’appareil peut s’user avant le brassard, ou inversement, le cas échéant – nous avons examiné les garanties sur les deux composants.
  • Transfert de données : La possibilité de synchroniser les données d’un tensiomètre à un ordinateur ou à un appareil mobile via USB ou Bluetooth peut être utile, en particulier pour les personnes qui enregistrent beaucoup de mesures de pression artérielle et qui souhaitent automatiser ce processus. Bien que nous ayons choisi certains tensiomètres intelligents, nous avons d’abord examiné les performances des appareils avant d’utiliser les connexions Bluetooth et les applications associées.

Comment nous avons fait pour choisir les meilleurs tensiomètres

Nous avons sélectionné neuf tensiomètres qui remplissaient nos critères de base, dont quatre qui peuvent se connecter à une application via Bluetooth.
Nous nous sommes concentrés sur le confort des brassards (y compris la facilité avec laquelle ils sont mis et enlevés), la facilité d’utilisation de la machine (et, le cas échéant, de l’application associée), et d’autres facteurs expérientiels, tels que le niveau sonore de la machine et le temps nécessaire pour donner une lecture.
Nous avons également consulté la rubrique Utilisation, entretien et maintenance pour obtenir des conseils sur la façon d’obtenir des mesures cohérentes de la pression artérielle lors de la surveillance à domicile.

Le meilleur tensiomètre à domicile

Ce tensiomètre fournit des lectures cohérentes, est facile à utiliser, est livré avec un brassard qui peut s’adapter à la plupart des bras, et possède un grand écran rétro-éclairé. Il offre également une grande capacité de stockage des données sur l’appareil pour deux utilisateurs maximum.

Parmi les tensiomètres sélectionnés par notre panel, le Beurer BM55 a obtenu un score parmi les plus élevés pour le confort du brassard, la facilité d’utilisation et la lisibilité de l’écran. Lors de nos tests, ce tensiomètre a donné des lectures fiables et cohérentes. Il est accrédité par les trois organisations recommandées par l’American Heart Association.

Le BM55 peut enregistrer les mesures de deux utilisateurs (jusqu’à 60 lectures chacun). Comme la plupart des tensiomètres que nous avons examinés, il offre une détection du pouls irrégulier et la possibilité de faire la moyenne des lectures de pression, mais l’accès à ces fonctions est beaucoup plus simple sur le BM55 par rapport à tous les autres modèles que nous avons choisis. L’appareil ne comporte que trois boutons, et il est facile de trouver la moyenne de tous les relevés de l’utilisateur 1 ou la moyenne des relevés matinaux de l’utilisateur 2 pour la semaine, par exemple. D’autres tensiomètres que nous avons sélectionnés ont quatre boutons ou plus (et parfois même des commandes coulissantes ou d’autres composants) et nécessitent des lectures plus précises dans leur manuel d’utilisation afin de trouver les mêmes données ou des données similaires.

Nous avons apprécié le grand écran et le brassard confortable du BM55, bien que le brassard, comparativement souple, est plus difficile à fixer que les brassards plus rigides. Les instructions d’application sont imprimées sur le brassard (cela est particulièrement utile car si vous lisez les instructions à l’envers, vous savez que le brassard est également à l’envers). La fixation par velcro est cependant assez solide ; arracher le brassard de votre bras demande un certain effort, mais nous ne pensons pas que ce soit trop difficile pour la plupart des gens. Le brassard s’adapte à des bras dont la circonférence varie de 21.8 à 41.9 centimètres, ce qui est l’une des plus grandes fourchettes que nous ayons trouvées dans notre recherche. Le tissu supplémentaire peut être gênant pour ceux qui ont les bras plus petits à replier, mais ce n’est pas un défi.

La particularité du tensiomètre BM55 est un indicateur de repos breveté, une icône lumineuse d’une personne allongée, qui s’allume en vert si vous êtes suffisamment immobile et reposé et en rouge si vous ne l’êtes pas. Cependant, cette caractéristique n’ést pas infaillible : elle peut clignoter en rouge lorsque l’on est debout plutôt qu’assis, mais rester verte lorsqu’on croise ou secoue les jambes.

Le tensiomètre de Beurer n’est pas un murmure silencieux, mais il n’est pas non plus très bruyant ; vous pouvez l’entendre si vous êtes à quelques mètres, mais il ne dérangerait pas quelqu’un dans une autre pièce. Bien que nous ayons trouvé son grand écran rétro-éclairé facile à lire, il ne reste pas allumé très longtemps après avoir livré votre lecture. Les résultats restent à l’écran pendant plusieurs minutes sans rétro-éclairage. Selon l’angle, l’écran peut être difficile à lire lorsqu’il n’est pas éclairé, en particulier s’il y a un éblouissement réfléchi contre lui.

Le BM55 fonctionne avec quatre piles AAA, et son écran indique quand il est temps de les remplacer. Il est garanti cinq ans (deux ans pour le brassard), ce qui est l’une des meilleurs durées que nous ayons vues.

Contrairement à de nombreux tensiomètres que nous avons vus, le BM55 est livré avec un étui de transport, que nous avons trouvé pratique pour les voyages.

Bien qu’il soit possible de transférer des données du tensiomètre à un ordinateur via un câble USB inclus, nous avons trouvé le processus frustrant (les instructions sur la façon de le faire ne sont pas incluses avec le tensiomètre lui-même ; elles sont seulement en ligne). Le logiciel associé, Beurer HealthManager V3.12, est disponible en téléchargement gratuit, mais il n’est compatible qu’avec les ordinateurs Windows. Vous pouvez également accéder à Beurer HealthManager à l’aide d’un navigateur web, mais il faut pour cela vous inscrire pour obtenir un compte. Le logiciel est compatible avec l’application HealthManager de Beurer, compatible avec iOS et Android, qui nécessite également un compte pour pouvoir l’utiliser. Pour créer un compte, vous devez fournir votre nom, votre adresse électronique, votre sexe, votre date de naissance et votre taille. Beurer déclare qu’elle ne vendra pas les données des utilisateurs, ni ne les partagera dans un but autre que celui de fournir ses propres services (politique de confidentialité). Comme tous les logiciels et applications pour les tensiomètres à domicile que nous avons examinés, Beurer n’est pas soumis aux règles de l’HIPAA.

Enfin, notre choix se distingue pour une raison souvent négligée : par rapport aux autres tensiomètres que nous avons examinés (la plupart sont des appareils rectangulaires noirs ou gris, encombrants, qui ont un aspect ouvertement clinique), le BM55 – un appareil blanc, élégant et de forme ovale – est esthétiquement agréable ; il ne crie pas « appareil médical ».

Un tensiomètre simple pour jusqu’à 4 utilisateurs

Fiable et facile à utiliser, ce tensiomètre sans fioriture peut enregistrer les mesures de la tension artérielle de quatre personnes au maximum, et son brassard réglable peut s’adapter à la plupart des bras.

Si vous ne voulez pas d’écran rétroéclairé ou de transfert de données hors appareil, ou si vous avez besoin d’un tensiomètre qui peut stocker les mesures de la pression artérielle pour quatre personnes au maximum, nous vous recommandons l’A&D UA-767F. Ce tensiomètre sans fioriture est doté d’un grand écran facile à lire (bien qu’il ne soit pas rétroéclairé) et est capable de détecter les battements de cœur irréguliers. Comme le BM55, le brassard du UA-767F s’adapte à la plupart des circonférences de bras (entre 20.3 et 40.6 centimètres), et c’est le seul tensiomètre que nous avons considéré avec la capacité de stocker les lectures pour un maximum de quatre personnes. Comme le BM55, il est accrédité par les trois organismes recommandés par l’American Heart Association.

Le UA-767F peut stocker jusqu’à 240 mesures au total, soit deux mois de relevés quotidiens (60 au total) pour chacune des quatre personnes. Il indique si vous compromettez la précision en bougeant trop pendant le test par un message d’erreur, bien que – comme celui du BM55 – cet avertissement ne soit pas entièrement fiable ; vous pouvez vous agiter un peu sans qu’il ne s’en aperçoive parfois.

En termes de confort et de facilité d’utilisation, l’UA-767F s’est distingué. Le brassard peut vous paraître trop serré et le processus de gonflage plutôt bruyant. Néanmoins, un processus de gonflage bruyant peut également être une qualité positive : le bruit peut servir d’avertissement aux membres de la famille pour ne pas la déranger pendant la lecture.

L’UA-767F fonctionne avec quatre piles AAA (vous pouvez cependant acheter un adaptateur secteur compatible si vous préférez le brancher). A&D couvre l’appareil lui-même avec une garantie de cinq ans et couvre le brassard pendant deux ans, ce qui est la plus longue période de garantie de tous les tensiomètres que nous avons sélectionnés.

Comme le BM55, le UA-767F est également livré avec un étui de transport pratique. Cependant, son écran est plus petit que celui du BM55, et le tensiomètre carré grisâtre ressemble davantage à un appareil médical traditionnel.

Un tensiomètre intelligent pour le transfert de données sans fil

Parmi les tensiomètres compatibles Bluetooth qui peuvent transmettre des données sans fil à une application, ce tensiomètre est notre préféré. Il est cohérent et assez facile à utiliser, mais bien que l’écran d’affichage soit rétroéclairé, il est petit et peut être difficile à lire.

Parmi les tensiomètres intelligents compatibles Bluetooth que nous avons examinés, l’Evolv d’Omron est apparu comme le préféré du panel. Alors que certains tensiomètres intelligents nécessitent une synchronisation avec votre téléphone pour afficher les mesures de la pression artérielle, l’Evolv peut être utilisé avec ou sans l’application Omron Connect. Autrement dit, vous n’avez pas besoin d’avoir votre téléphone à proximité pour obtenir votre tension artérielle – elle est affichée directement à l’écran. Comme le BM55 et le UA-767F, ce tensiomètre est accrédité par les trois organisations recommandées par l’American Heart Association.

Le brassard et le tensiomètre de l’Evolv sont une seule unité conjointe, mais il reste léger et facile à mettre en place grâce à un anneau préformé dans lequel vous glissez votre bras avant de serrer la fermeture Velcro. Cet anneau préformé rend malheureusement le bracelet inconfortable pour certains utilisateurs dont les bras se trouvent à l’extrémité la plus large de sa circonférence (22 à 43 centimètres) ; vous pouvez étirer cet anneau en passant votre bras pour éviter cet inconfort, mais ce n’est pas l’idéal.

Le petit écran d’affichage peut être difficile à lire, même s’il est rétro-éclairé. Les chiffres sont plus petits que sur les autres appareils que nous avons étudiés et, comme ils sont sur votre bras, plus difficiles à voir (ce qui nécessite un petit tour de cou).

Comme le BM55 et le UA-767F, l’Evolv peut détecter les battements de cœur irréguliers et avertit les utilisateurs lorsque leurs lectures sont compromises par un mouvement avec un symbole d’indication d’une personne entourée de lignes ondulantes.

Comme nos autres sélections, l’Evolv fonctionne avec quatre piles AAA. L’Evolv est livré avec une garantie de cinq ans.

Il diffère de nos autres choix en ce qu’il n’est pas livré avec un étui de transport, mais comme il n’y a pas non plus de câblage entre le tensiomètre et le brassard, il n’est pas aussi difficile à emballer et à transporter.

La possibilité de se connecter sans fil à une application distingue l’Evolv du BM55. Dans l’application Omron Connect, vous pouvez voir les graphiques des tendances de votre pression artérielle pour toute l’année, la moyenne des mesures d’un mois, ou vous renseigner sur la moyenne d’une seule journée. Vous pouvez télécharger de l’application des rapports récapitulatifs pour différentes périodes, qui peuvent ensuite être imprimés ou envoyés par courrier électronique à votre médecin.

Pour utiliser l’application Omron Connect – qui est le seul moyen de transférer les données de mesure de la pression artérielle de l’Evolv vers un appareil mobile, comme votre téléphone – vous devez créer un compte, en fournissant à Omron (et à sa filiale AliveCor) votre nom, votre date de naissance, votre sexe, votre taille, votre adresse électronique et un mot de passe. Conformément à la politique de confidentialité d’Omron/AliveCor, chaque fois que le tensiomètre est connecté à votre appareil mobile, les deux sociétés recueillent des informations supplémentaires sur votre appareil, notamment les données de l’accéléromètre, l’heure locale, le fuseau horaire local et l’emplacement géographique. Omron/AliveCor peut partager des informations dépersonnalisées avec des chercheurs et d’autres tiers, et peut divulguer toute information relative à votre compte ou à l’utilisation de son tensiomètre aux autorités, sur demande. Les sociétés peuvent également utiliser ces informations pour faire la publicité de produits ou services supplémentaires. Presque tout ceci est propre à Omron et AliveCor, mais si la confidentialité des données est une préoccupation importante, Omron Connect n’est peut-être pas l’application qu’il vous faut. Comme Beurer, Omron/AliveCor ne sont pas soumis aux règles HIPAA.

Utilisation, entretien et maintenance d’un tensiomètre

Pour obtenir les mesures de pression artérielle les plus précises, vous devez effectuer des tests réguliers en utilisant un brassard bien ajusté. Il doit être bien ajusté mais cependant pas trop serré ; un brassard mal ajusté peut fausser votre lecture. De nombreux tensiomètres sont fournis avec des brassards de différentes tailles, choisissez donc celui qui correspond à la circonférence de votre bras. Mesurez celle-ci à mi-chemin entre votre aisselle et votre coude.

Il est également important de faire le test dans des conditions contrôlées, idéalement à la même heure chaque jour. Asseyez-vous bien droit, le dos soutenu et les deux pieds au sol. Ne croisez pas vos jambes. Idéalement, avant de faire une lecture, vous devriez garder le brassard sur le bras pendant cinq minutes sans bouger ni parler.

Un tensiomètre consiste en un appareil qui se connecte à un brassard gonflable avec un tube. Généralement, lorsque vous déballez un tensiomètre, vous devez insérer les piles et connecter le brassard au tensiomètre. Si vous n’utilisez pas de piles, vous aurez besoin d’un adaptateur secteur ; seuls certains modèles en sont équipés.

Évitez de tirer sur le tube, de laisser tomber le tensiomètre ou de le cogner. Ces appareils ne sont pas fragiles, mais ce sont des machines calibrées qui peuvent se dérégler. À l’intérieur de chaque brassard se trouve une baudruche qui se gonfle et se dégonfle pour prendre votre tension artérielle. Si la baudruche est perforée ou ne fonctionne pas, vous devez remplacer le brassard. Avec le temps, le velcro qui maintient le brassard s’usera. Lorsqu’il ne tient plus bien en place, vous devez le remplacer, même si la baudruche va bien.

La plupart des tensiomètres sont garantis entre un et cinq ans, tandis que les brassards sont généralement garantis pour un an. Un brassard de rechange peut coûter entre 15 et 25 euros, mais à moins que vous ne conserviez la même marque, il n’y a aucune garantie que le brassard vous convienne. Comme pour tout appareil à piles, si vous ne prévoyez pas d’utiliser le tensiomètre pendant un certain temps, vous devez retirer les piles.

La compétition

Certains tensiomètres intelligents contournent le tensiomètre traditionnel et apparient plutôt un brassard autonome avec votre smartphone. Vous devez donc avoir votre téléphone à portée de main pour obtenir une mesure de la tension artérielle. Nous avons étudié deux exemples de ce type : le Withings BPM et le QardioArm. Tous deux sont constitués d’un tensiomètre en forme de barre fixé à un brassard. Le brassard est destiné à maintenir la barre contre votre bras, une conception qui rend ces deux tensiomètres légèrement gênants à porter. Pour toute personne ayant des problèmes de dextérité, il peut également être difficile d’allumer le tensiomètre BPM : le bouton est minuscule et difficile à enfoncer – beaucoup de personnes ont même du mal à le localiser. Le QardioArm n’a pas de problème de petit bouton, mais sans brassard renforcé, il est encore plus difficile à mettre en place que le BPM.

Les utilisateurs apprécient généralement le Omron série 10 Bluetooth sans fil, qui donne des résultats cohérents. Le 10 a l’avantage de pouvoir contenir 100 mesures pour chacun des deux utilisateurs sur l’appareil lui-même, mais le Evolv a obtenu un meilleur score en termes de confort et de facilité de mise en place du brassard.

De même, si nous avons apprécié le grand écran rétroéclairé de la série Welch Allyn 1500, le brassard s’avére difficile à mettre pour beaucoup. Et l’application Welch Allyn Home correspondante est mal notée par les utilisateurs en raison de l’impossibilité de créer des comptes différents ou de supprimer des mesures de pression artérielle antérieures.

La série Omron 5 obtient de bons résultats auprès des utilisateurs pour le confort et la lisibilité, et son brassard est assez facile à enfiler. Néanmoins, nous préférons le BM55, moins cher, avec son écran plus grand et sa construction plus élégante.

Le tensiomètre portable de Panasonic est particulièrement simple à utiliser et à lire, mais le brassard n’est pas facile à enfiler ni particulièrement confortable pour ceux qui ont les bras plus gros.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s